Coast to Coast USA 2013

D89. Un peu en retard pour cause de retour à la réalité, le billet de notre dernière journée en terres américaines est enfin en ligne. Qu’y a-t-il à dire si ce n’est que pour ces dernières heures à New York, nous avions décidé de croquer la grosse pomme par le haut… en s’offrant une vue époustouflante de la ville depuis la plateforme d’observation du Rockfeller Center, le fameux Top of the Rock. Sans cesse repoussée pour cause de temps pluvieux les jours précédents, on ne pouvait manquer cette ascension sur l’un des toits de Manhattan (qui se fait heureusement en ascenseur), sachant que nous avions fait l’Empire State Building il y a quatre ans, et que nous avions snobé avec regrets le Rock. Voilà donc l’erreur réparée. Après ça, petit tour en ville du côté de la Public Library puis un saut en métro pour manger au Chelsea Market. Après quoi il a fallu ranger l’appareil pour s’occuper des bagages - et notamment racheter des cadenas TSA -, trouver un taxi et filer à JFK… Très sympa comme final !

D88 (part 2). La suite des photos…

D88 (part 1). Notre périple méritait bien une dernière journée d’anthologie. Pour lui faire honneur, on a enquillé 25,5 Km de marche, bravé la pluie une bonne partie de l’après-midi, et dégainé le reflex autant que possible pour capturer un maximum de souvenirs. Au passage, sachez qu’il est temps qu’on rentre, les baskets de Mel commençant à sérieusement faire la tronche, avec déjà quatre petits trous au compteur. Si, si, elles étaient neuves au départ ! Au programme, petit coup de métro pour se rapprocher de Ground Zero, où l’on découvre One WTC et on fait la queue pour pénétrer dans le mémorial. Après ça, direction Battery Park pour apercevoir la Statue de la Liberté dans un manteau gris de brume, puis let’s go to Wall Street en sillonnant le financial District. Une petite glace pour prendre un peu de sucre, et on file au Pier 17 prendre quelques photos avant de remonter vers le Brooklyn Bridge que l’on traverse à pied. De l’autre côté, la promenade de Brooklyn Heights est au programme, avant de suivre la berge jusqu’au pied du Manhattan Bridge que l’on prend pour rejoindre… Manhattan bien sûr. On déboule sur Canal Street en plein Chinatown, puis on remonte pour traverser Little Italy. Rues fermées aux voitures, tous les restos ouverts, beaucoup de monde et de vie, voilà un quartier que nous n’avions pas du tout vu comme ça il y a quatre ans. Les jambes commencent à peser, mais en bons warriors, et avec l’entraînement que l’on a, on décide de finir la remontée jusqu’à la 45th à pied. Une balade qui nous permettra encore de prendre quelques clichés sympa jusqu’à retrouver Times Square. Ouf.

D87. Après une visite fructueuse du célèbre magasin de photo B&H, nous voilà partis à la découverte de la High Line, cette vieille voie ferrée surélevée réaffectée en balade à l’ouest de Manhattan. Après ça, on avait prévu de continuer à descendre vers Ground Zero et le Financial District, mais ce sera pour demain car la pluie vient perturber nos plans. Du coup, on remonte en métro vers le Guggenheim. On avait hâte de le faire, ce musée, autant pour son architecture que pour les collections. Mais encore une fois, manque de chance, l’expo temporaire James Turrell reconfigure complètement l’endroit, transformant l’identitaire rotonde et renvoyant les oeuvres dans des galeries annexes. Bon, c’est quand même très chouette à voir, reconnaissons-le. Après ça, on redescend sur Grand Central, et toujours sous la pluie, on passe au Macy’s et on marche jusqu’à un très bon burger (Island Burgers & Shake, merci du conseil les amis !) avant de finir la soirée le parapluie et l’appareil à la main sur Times Square, encore plus clinquant que d’habitude avec ses néons qui se reflètent dans les flaques d’eau…

D86. Après nous être baladés entre Times Square et l’Upper West Side, petit tour au musée d’histoire naturelle que nous n’avions jamais visité et qui est très sympa. Bon c’est immense alors on passe vite sur certaines choses, mais c’est très marrant à faire, surtout que ça nous rappelle “Une nuit au musée”… pour ceux qui aiment Ben Stiller et Owen Wilson ! Après ça, balade dans Central Park, avant de rallier la 5th Avenue que l’on redescend tranquillement jusqu’à Bryant Park, puis à l’Empire State Building où l’on retrouve la micro-brasserie dans laquelle on avait diné plusieurs fois il y a quatre ans. Rien n’a changé.

Point Stats - Semaine 12

Nombre de photos : 1125
Miles au compteur : 742,8 (1 195,4 Km)
Km dans les jambes : 88,2

État ajouté au compteur cette semaine : Rhode Island, Connecticut, Pennsylvanie, District of Columbia
Au menu : des pâtisseries portuguaises, un Shake Shack, des pretzels dogs, du chili à toutes les sauces et de bonnes pizzas
3 chambres d’hôtel, dont la plus petite du séjour le jour où il fallait refaire les 5 sacs
1 après-midi à la plage en maillot de bain, hum ça fait du bien
4 comme 4 juillet, jour de fête et de feu d’artifice
Un tas de malls : le Independence Mall de Philadelphie, le Mall de Washington… et aussi King of Prussia (le plus grand mall des USA, version Shopping)
Combien, on sait pas, mais on a monté les marches de Rocky
Beaucoup de musées au programme, sur un peu tout…



TOTAL SÉJOUR :
Nombre de photos : 15 604
Miles au compteur : 13 501 = 21 728 Km
Km dans les jambes : 684,9
Nombre d’États traversés : 29
Nombre d’hôtels squattés : 53

D85 (part 2). La suite… surtout by night !

D85 (part 1). Hop, hop, hop. Pas de temps à perdre. De bon matin, on prend le taxi pour rejoindre Union Station où nous attend le bus qui nous mènera à NYC, dernière étape de notre voyage. Enfin, “où nous attend”, c’est plutôt nous qui l’avons attendu 1h. Pas grave, le trajet se fait en 4h30 environ et l’approche de New York est toujours sympa, avec cette skyline qui se dessine en trame de fond. Après ça un petit coup de taxi pour rallier nos quartiers à l’hôtel et - affamés - on décide de descendre tranquillou vers Katz’s pour un bon gros sandwich au Pastrami. On descend essentiellement par Broadway, mais on s’offre aussi quelques détours dans Greenwich, Noho et East Village. On avait prévu de remonter en métro, mais en fait, c’était trop tentant de remonter à pied avec l’appareil photo à la main. Résultat, couchés à 1h du mat avec déjà tout un tas de super photos à travailler. D’ailleurs, impossible de se décider sur 10 clichés sachant qu’on en avait présélectionné une soixantaine ! Du coup, exceptionnellement, on vous offre un post en deux bouts. N’ayez pas peur, c’est deux pour le prix d’un.

D84. Aujourd’hui, on rejoint Union Station en métro avec un doughnut Krispy Kreme à la main pour attaquer The Mall dans l’autre sens, à savoir en commençant par le Capitol. Après ça, petit tour au National Museum of the American Indian, puis idem au Air & Space Museum. Ils sont tous les deux très bien faits et hyper complets, impossible de tout voir, donc on cible quelques expos pour ne pas perdre trop de temps car on a aussi repéré deux autres musées (payants eux) qui nous intéressent. Le premier, c’est Newseum, le musée de la presse et du journalisme. Tellement riche et passionnant que l’on y a passé le reste de l’après-midi jusqu’à la fermeture. Du coup, la visite que l’on avait prévu de faire au musée de l’espionnage a sauté du programme. Tant pis. Nouveau petit tour de métro pour rejoindre la U Street de Duke Ellington. Sauf que le Jazz n’était pas vraiment au programme pour nous, puisque nous ciblions le célèbre Ben’s Chili Bowl. Le resto favori de Bill Cosby et celui dans lequel Obama a fait diner Sarko et Carla en 2010. Vous imaginez quelque chose de très chic ? Que neni, il s’agit d’un vieux diner des années 50 spécialisé dans le chili décliné à toutes les sauces, et servi dans les hot-dogs, les burgers, les frites, etc. Oui,on a même rajouté de la sauce au fromage histoire de corser l’addition calorique ! Et il faut avouer que c’était aussi bon qu’anti-diététique. Heureusement, on avait prévu de faire le retour à pied, une petite marche digestive faisant toujours le plus grand bien. Demain, le bus pour rejoindre New York, dernière étape de notre trip.

D83. Washington D.C., c’est très grand. Au départ, on se dit “chouette, finalement tout est concentré sur le Mall” et puis on comprend vite que les sites sont quand même très éloignés les uns des autres, et que les détours qui peuvent être imposés par les multiples cordons de sécurité sont usants, surtout en plein soleil par cette chaleur. Heureusement, très vert, l’endroit est particulièrement plaisant pour la balade de mémoriaux en musées. Du coup, on répartit l’effort pour occuper nos deux journées. Aujourd’hui, c’était surtout White House, American History Museum et puis les mémoriaux (Lincoln, Luther King, Jefferson).